Haut débit : Loin d’être les premiers sauf côté facture….

Le nombre d’abonnements au haut débit mobile dépasse le demi-milliard, selon l’OCDE

L’engouement toujours plus grand pour les smartphones et les tablettes informatiques alimente la croissance des services haut débit mobiles. Dans les pays de l’OCDE, les abonnements au haut débit mobile ont dépassé le demi-milliard fin 2010, soit une progression de plus de 10 % par rapport à juin 2010, selon de nouvelles statistiques de l’OCDE.

Nos gros opérateurs toujours aptes à financer sur notre dos leurs bénéfices et leurs équipements ont voulus nous faire croire que la France étais un leader en haut débit et en équipements des ménages et que nous risquions de faire exploser leurs tuyaux face à notre consommation excessive. Nous nous rendons grâce à ces données que la France n’est seulement que la 20ème nations et compte parmi les pays où le taux d’utilisation de ce type de liaisons est très faible (35,7 %).

Les abonnements au haut débit fixe ont atteint pour la première fois le chiffre de 300 millions, mais leur progression a été ramenée à 6 % en glissement annuel, soit le taux le plus faible depuis que l’OCDE a commencé à rassembler des statistiques, il y a un peu plus d’une décennie. C’est le signe d’un taux élevé de pénétration du haut débit et d’une saturation du marché dans certains pays.

Les Pays-Bas et la Suisse occupent le haut du tableau avec 38.1 abonnements pour 100 habitants, devant le Danemark (37.7) et la Norvège (34.6).

Les abonnements à la fibre continuent de progresser et représentent 12.3 % de l’ensemble des connexions fixes haut débit. La technologie DSL reste la courante (57.6 %), devant le câble (29.4 %). Les pays où la fibre est la plus développée sont le Japon (58 %), la Corée (55 %), la République slovaque (29 %) et la Suède (26%).

Dans le haut débit sans fil, la Corée est en tête, avec 89.8 abonnements pour 100 habitants, devant la Finlande (84.8), la Suède (82.9) et la Norvège (79.9). Ces chiffres sont à comparer avec une moyenne de 41.6 et un total d’un peu moins de 512 millions pour la zone OCDE.

L’essor du haut débit mobile a été dynamisé par des offres de tarifs pour données forfaitaires et peu coûteux, selon l’Edition 2011 des Perspectives des Communications de l’OCDE. Le secteur des communications, comme le note cette publication, est sorti de la crise financière avec une résilience et une force intrinsèque qui montrent bien son rôle vital dans l’économie mondiale.

Plusieurs facteurs clés contribuent au maintien de la bonne santé du secteur, notamment la longueur des périodes d’engagement auprès des opérateurs mobiles, la popularité croissante des offres triservices (télévision et téléphonie fixe et mobile) et le fait que les services de communication sont de plus en plus perçus comme des postes de dépenses incontournables. Les ménages qui veulent réduire leurs dépenses économisent semble-t-il sur d’autres postes, du moins dans un premier temps, selon les auteurs de la publication.

La prévalence croissante des offres groupées a également joué un rôle dans cette évolution, en renforçant la loyauté des consommateurs et en limitant les changements d’opérateurs, ce qui a aidé ces derniers pendant le ralentissement de l’activité. Les offres groupées sont intéressantes pour les consommateurs, qui bénéficient de tarifs plus bas et d’autres avantages comme la facturation unique, des services intégrés ou une seule et même assistance client.

L’OCDE signale toutefois que la complexité de certaines offres groupées les rend de plus en plus difficiles à interpréter et crée des difficultés supplémentaires pour le consommateur souhaitant comparer les prix et prendre des décisions en connaissance de cause. De surcroît, avec le groupage des offres, il peut être plus difficile pour les consommateurs de changer de fournisseurs ou de renoncer à un service.

Les perspectives des Communications de l’OCDE mettent également en avant l’importance grandissante de l’IPv6, étant donné que le stock d’adresses IPv4 non attribuées est quasiment épuisé. Cela encourage l’adoption plus rapide par l’industrie et représente la seule solution, à long-terme, pour assurer la capacité d’internet à connecter des individus et des appareils.

(source @OCDE)

En conclusion, nos opérateurs doivent investir pour notre avenir et stopper de chercher uniquement à augmenter leurs bénéfices certes nécessaire mais pas en nous mentant sur notre consommation excessive et nos équipements sur-dimensionnés…

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s