Flash : une mort en première classe…

Gros changement de stratégie du côté de chez Adobe. S. Jobs aura eu raison de cette technologie en l’excluant de la mobilité iOS.
et dire que RIM en faisait un point d’accroche prioritaire de sa tablette…. Je souris car je pense à quelqu’un….

Restructuration, licenciements et abandon du Flash Player sur les OS mobiles, Adobe a fait plusieurs annonces autour d’une évolution de l’entreprise qui vont être détaillés à l’occasion d’une prochaine conférence. Ce réalignement de ses activités se fait selon deux directions, les médias et le marketing numériques.

Adobe devrait à cette occasion aussi préciser ses engagements sur Flash pour les navigateurs des OS mobiles. Une forme de victoire posthume pour Steve Jobs qui avait pris une position très ferme au printemps 2010 sur Flash au sein des plateformes mobiles (lire Steve Jobs s’exprime sur Flash).

Car ZDNet a obtenu copie d’informations adressées par l’éditeur à ses partenaires et indiquant qu’il cessait le développement du Flash Player pour les navigateurs d’appareils mobiles. Le premier repositionnement que cela induit, se fera au profit d’applications natives et basées sur Adobe AIR, comme on en trouve d’ailleurs déjà sur l’App Store.

Nos futurs travaux avec Flash sur les appareils mobiles seront orientés vers le développement d’applications natives packagées avec Adobe AIR pour les principaux app stores. Nous n’adapterons plus le Flash Player aux nouveaux navigateurs des appareils mobiles, ni aux nouvelles versions d’OS ou certaines configurations de périphériques. Certains titulaires d’une licence pour notre code source pourront continuer de travailler et de distribuer leur propre implémentation. Nous allons continuer à supporter les actuelles configurations Android et PlayBook [de RIM, NDR] avec des mises à jour de sécurité ou sur des bugs critiques

De manière cette fois tout à fait officielle, Adobe a annoncé qu’il allait intensifier ses efforts dans l’HTML5 au travers de ses applications Dreamweaver et Edge (lire HTML5 : nouvelle bêta pour Adobe Edge). La nouvelle géographie de Flash sera donc la suivante : sous forme uniquement d’applications sur les OS mobiles et, sur les PC, Adobe veut accentuer ses efforts pour améliorer encore sa présence sur le web au travers de contenus vidéo et ludiques (on l’a vu avec Stage 3D dans Flash 11).

La Creative Suite et Acrobat restent des piliers de l’entreprise et il seront accompagnés d’efforts redoublés autour des applications pour tablettes (Adobe en a déjà sorti quelques-unes) et des logiciels et services utilisant le nuage (lire Coup d’oeil sur le Carousel d’Adobe pour OS X et iOS). Les autres axes de développement concernent la monétisation des contenus sur le web (publicité, analyse des résultats de campagnes… Adobe a fait plusieurs acquisitions en ce sens) et la transformation de contenus réalisés pour le papier vers les supports électroniques.

Ces ajustements vont avoir une traduction très concrète sur la masse salariale, Adobe va supprimer un peu plus de 7% de ses effectifs (750 postes sur 10 040), essentiellement aux États-Unis et en Europe.

Source (MacGeneration)

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s