Politiquement correct

«  Moi, président de la République, je…  » Moment singulier du débat, l’anaphore scandée par François Hollande a comblé d’aise ses sympathisants. L’usage de ce procédé de rhétorique, qui consiste à répéter un même mot au début de chaque phrase, leur a permis, trois minutes durant, de s’imaginer dans le meilleur des mondes !
Plein de lui-même, le candidat socialiste se voyait déjà en train de repeindre de sa vierge main la maison France, en un coup de pinceau magique. Grâce à sa « hauteur de vue », selon sa modeste formule, ne craignant ni le ridicule ni le paradoxe, l’homme-orchestre ordonnerait le changement, mais sans s’occuper de tout. Est-ce à dire qu’il n’endosserait pas la responsabilité de toutes ses idées ? On peut l’en soupçonner. Dans sa litanie de promesses, il y avait aussi comme une forte impression d’inachevé…

Vous, François Hollande, président de la République sans immunité pénale, comment justifierez-vous les malversations commises par nombre de fédérations socialistes pendant les onze ans que vous étiez premier secrétaire du PS ? Vous, président de la République, comment pourrez-vous baisser de 75 à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici à 2025 en ne fermant qu’une centrale pendant votre mandat ? Comment ferez-vous pour assigner sagement à résidence les immigrés clandestins en attente d’expulsion ?…

Comment ferez-vous pour calmer les smicards et votre allié Melenchon les années à très faible croissance, indice sur lequel vous voulez indexer le salaire minimum ?

Comment irez-vous plus loin dans la décentralisation sans alourdir les déficits publics, les féodalités et le « millefeuille »administratif français ?

Comment concilierez-vous la nécessaire intransigeance budgétaire des marchés et de l’Europe avec les pressantes exigences de la CGT ? Comment …

Vous, François Hollande, si vous étiez élu président de la république, ce n’est pas le mur de l’argent que vous devriez redouter mais celui des réalités. N’ayez pas peur, dites vous ?

Avec vous et vos amis, on est certainement bon pour une fin du monde 2012 digne des Incas ou alors pour un Front National vainqueur dans 5 ans quand les français ou ce qui en restera auront compris leurs erreurs. Votez pour vous ce 6 mai, c’est certainement digne d’un suicide collectif sectaire. Moi ce 6 mai je voterez Sarkozy, non pas comme une reconnaissance de son 1er mandat mais certainement contre l’arrivée du votre.

3 Réponses to “Politiquement correct”

  1. Ah cette fameuse tirade ! J’ai du changer de chaîne à ce moment là. C’était tellement peu spontané, l’image de personne plus « honnête » et authentique qu’il avait à peu près réussi à se forger vis-à-vis de son adversaire s’est envolée en un clin d’oeil long de plusieurs minutes.

    Dans 5 ans, Le Pen, si elle se débrouille bien (et elle a l’air bien armée intellectuellement pour ça) pourrait très bien se retrouver au second tour, avec une droite en manque de renouveau (ce n’est que mon avis) après Sarkozy. Certains politiciens de droite vont tenter de reprendre le flambeau, mais ça s’annonce difficile.

  2. Qu’est ce que je suis d’accord avec toi! Son discours était pathétique, plein de mensonges, de propos incohérent avec la réalité économique, sociale du pays et de l’Europe. Il n’a su que critiquer M. Sarkozy, espérons que la majorité des français se rendent compte que son programme est simplement utopique et que sa candidature ne vaut rien !

    • C’est un débat classique entre un président sortant et le candidat désigné pour prendre la relève. Je t’accable sur ton bilan et on va voir si tu peux te défendre !

      Son bilan est utopique, comme pour la plupart des politiciens, ce n’est pas nouveau. Personnellement, je le vois encore gagner, et je dois avouer que j’ai hâte d’être dans 5 ans, et de voir Hollande dans la situation du président critiqué de toute part.

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s