Piratage : le nettoyage de Google démarre fort en 2016

Google a reçu un nombre exceptionnellement élevé de requêtes anti-piratage lors de la première semaine de l’année. Les titulaires de droits français ont été très actifs.

La lutte contre le piratage sur Internet commence l’année 2016 sur les chapeaux de roue ! Au cours de la première semaine de janvier, les titulaires de droits d’auteur ont adressé un nombre record de signalement à Google pour lui indiquer la présence de liens pointant vers des œuvres piratées dans l’index de son moteur de recherche.

Vocativ a analysé les requêtes au cours de cette période. Il ressort de cette étude que les notifications envoyées à la firme de Mountain View au cours des sept premiers jours de l’année ont dépassé la barre des 12,1 millions. C’est largement plus que le record établi au cours de la même période, l’année dernière : 7,8 millions.

Surtout, c’est un score quarante-quatre fois plus élevé qu’en 2012. À l’époque, Google ne devait gérer « que » 274 000 notifications pendant de la première semaine.

Et dans cette explosion des signalements, les titulaires de droits français se montrent parmi les plus actifs. En effet, au cours des sept derniers jours, soit du 4 au 10 janvier, c’est-à-dire une période qui recoupe partiellement celle étudiée par Vocativ, on retrouve l’une des principales chaînes de télévision française, et sa branche cinéma, mais également deux sociétés françaises de gestion des droits.

Canal+ se place ainsi en deuxième position avec plus de 1,1 million de liens signalés. Studiocanal, qui est sa filiale chargée de la production et de la distribution de films, n’est pas très loin, avec plus de 729 000 signalements. Les principaux domaines visés, au nombre de 1 542 pour le premier et 1 113 pour le second, sont des sites de liens BitTorrent ainsi que des plateformes de téléchargement direct.

Le classement des vingt titulaires de droits les plus actifs inclut aussi la société civile des producteurs phonographiques (SCPP) et la société civile des producteurs de phonogrammes en France (SPPF). avec 238 631 liens visant 1 478 domaines pour le premier et 200 271 liens pointant sur 1 672 domaines pour le second. Les principales adresses visées sont sensiblement identiques à celles de Canal+.

Indéniablement, les titulaires de droits français, via les sociétés qu’elles ont mandatées pour détecter et signaler les liens pointant vers des contenus piratés, ont été très actifs pour demander à Google de nettoyer son index au cours de la période observée. Toutefois, celle-ci est sans doute encore un peu trop restreinte pour pouvoir dégager une véritable tendance sur 2016.

Parmi les autres ayants droit que l’on peut relever dans ce classement figurent de grands studios de production (Metropolitan, Disney), des chaînes de télévision (CBS, Fox) et une entreprise spécialisée dans l’importation aux États-Unis de dessins animés japonais (VIZ Media), avec à chaque fois plusieurs centaines de milliers de liens dans le viseur.

Le record établi en ce début d’année 2016 suit celui enregistré l’année dernière. Google a reçu pendant cette période un nombre exceptionnel de requêtes pour des liens à déréférencer. Celui-ci a dépassé la barre des 558 millions, soit une hausse de 60 % par rapport à 2014, qui s’était achevée avec 345 millions de liens signalés. Et manifestement, ce record est bien parti pour tomber en fin d’année.

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s