Arnaque au président : en hausse constante

FOVI
L’arnaque au président, appelée aussi escroquerie aux faux ordres de virement (FOVI) prend une ampleur difficilement chiffrable. L’idée est simple, rondement menée. Les escrocs ont besoin de beaucoup d’informations sur leur cible. Les sites Internet, les répondeurs mails, les coups de téléphone, les poubelles et le piratage sont les quelques lames d’un couteau Suisse malveillant aux lames infinies.
Ces dernières années, les escroqueries de « fraude au président » ont fait des centaines de victimes connues (RyanAir, Nausicaa, LVMH, Total, Nestlé…) Imaginez le chiffre si je devais additionner avec ces entreprises  qui n’ont jamais révélé leur problème comme le cas de cette banque Belge obligée de communiquer sur le sujet après un audit interne. Les autorités françaises parlent d’un préjudice global de 485 millions d’euros pour ce type d’escroquerie. En 5 ans, 2.300 plaintes ont été déposées. Des arrestations sont possibles, des enquêtes visent directement des banques présumées complices.

De quoi s’agit-il ?

63734
Réalisée par téléphone ou par mail, l’escroquerie aux Faux Ordres de VIrements (FOVI) concerne les entreprises de toute taille et de tous les secteurs. La « Fraude au président » consiste pour des escrocs à convaincre le collaborateur d’une entreprise d’effectuer en urgence un virement important à un tiers pour obéir à un prétendu ordre du dirigeant, sous prétexte d’une dette à régler, de provision de contrat ou autre. Le « Changement de RIB » consiste pour les fraudeurs à envoyer un mail à un salarié du service de comptabilité ou de trésorerie de l’entreprise en se faisant passer pour un fournisseur, et lui demander de diriger ses versements vers un autre compte bancaire appartenant aux escrocs. Souvent situés à l’étranger (Israël étant une des bases de replie des voleurs, NDR), les escrocs collectent en amont un maximum de renseignements sur l’entreprise. Cette connaissance de l’entreprise associée à un ton persuasif et convaincant, est la clé de réussite de l’arnaque. L’opération est alors lancée sur les personnes capables d’opérer les virements (services comptables, trésorerie, secrétariat…). L’argent est viré sur des comptes basés à l’étranger, pays de l’Est, Hong-Kong.

Comment reconnaître les signes d’une attaque ?

Une demande de virement à l’international, non planifiée, au caractère urgent et confidentiel : dans ce cas, contacter son interlocuteur habituel avec les coordonnées connues de la société. Les autorités rappellent qu’il faut se méfier de tout changement de coordonnées téléphoniques ou mails. Attention, la communication d’un nouveau numéro à l’indicatif français n’est pas une garantie. Se méfier aussi d’un contact direct. L’escroc se faisant passer pour un membre de la société ou un responsable qui va faire usage de flatterie ou de menace dans le but de manipuler son interlocuteur. Relisez la fable du corbeau et du renard de Jean de la Fontaine « Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute ». Pour asseoir sa crédibilité et usurper une fonction, l’escroc apportera une abondance de détails sur l’entreprise et son environnement : données personnelles concernant le chef d’entreprise, ses collaborateurs… Votre 6ème sens doit briller de mille feux. Trop d’intimité avec votre environnement, surtout provenant d’un inconnu, doit vous alerter. Au moindre doute, prendre contactez directement les personnes citées, soit physiquement soit avec les coordonnées connues de l’entreprise.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Escroquerie au faux président – Informatiques orphelines - juillet 2, 2016

    […] Le principe de cette escroquerie est simple, et nul besoin de l’exposer en détail, tous les journaux regorgent d’articles décrivant cette arnaque. Elle peut être résumée ainsi : Source. […]

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s