Apple voit en les tablettes le futur du PC personnel

Après une croissance très rapide, liée à une première phase d’équipement des consommateurs, les tablettes ne font plus recette. Les ventes de tablettes Android comme iOS cèdent ainsi du terrain mois après mois. Apple, avec son iPad Pro, espère toujours renverser la tendance.
Lors de la présentation du nouvel iPad Pro de 9,7 pouces, Phil Schiller, vice-président marketing de la firme, a ainsi insisté sur le fait que l’iPad représente le futur de l’informatique personnelle. Dans le communiqué de presse officiel d’Apple, il explique à propos de l’iPad Pro 9,7 pouces qu’il est « la mise à niveau ultime pour les utilisateurs d’iPad et la solution de remplacement idéale pour les utilisateurs de PC. »
Sur le front des usages, il sera difficile de donner tort au patron du marketing d’Apple. Les tablettes sont en effet bien adaptées à un usage hyperconnecté, mêlant accès web et boutique applicative en ligne. Les utilisateurs Mac attendaient un ordinateur personnel équipé d’une puce ARM.

La firme à la pomme explique qu’il existe déjà : c’est l’iPad Pro.

Avec ses deux formats d’écran, 9,7 et 12,9 pouces, la puissance de sa puce A9+ et ses périphériques comprenant clavier et stylet, l’iPad Pro gagne en effet en capacité de productivité face aux tablettes Apple précédentes. L’iPad Pro préfigure bien de ce que sera le futur de l’informatique personnelle. Mais est-il le produit qui le représentera dans la pratique ? Certains analystes en doutent et estiment que c’est la dernière chance qu’a la firme d’espérer changer le visage de l’IT.

La tablette, ce nouveau PC portable

Premier écueil, iOS demeure un système conçu pour la consommation d’applications et de contenu, et non leur création (chose particulièrement vraie pour la programmation d’applications, qui passe toujours par une machine OS X).
Second souci pour l’iPad Pro, le monde des PC Windows réagit lui aussi, avec de nouveaux formats, comme les ordinateurs hybrides. Ces derniers peuvent être utilisés comme des machines portables ou comme des tablettes. Ces offres s’appuient sur le potentiel de productivité de Windows, tout en proposant un véritable clavier détachable. Un format qui a le vent en poupe, même si le marché du PC continue à reculer.

Trop cher iPad Pro

Autre problème jouant en défaveur des tablettes Apple, le cycle de vie du matériel. Les PC sont en général conservés de longues années en entreprise. Un mode peu compatible avec l’iPad, machine de consommation par excellence, au renouvellement rapide et au prix élevé.
Apple pourra toutefois arguer ici que le souci du prix est compensé par un marché de l’occasion très dynamique, et la pérennité par ses efforts visant à proposer les dernières versions d’iOS sur des machines relativement anciennes.
Cet effort, il n’est pas évident que Microsoft le fasse. Et c’est bien là un élément clé. Avec sa stratégie finalement assez peu lisible, c’est en effet la firme de Redmond qui donne les meilleurs arguments aux consommateurs pour basculer vers les solutions iOS d’Apple.

À suivre …

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s