Sécurité du Cloud : le flou demeure entre l’IT et les métiers

image
La confiance dans le Cloud gagne du terrain, mais les problématiques de sécurité divisent. C’est le constat d’une étude publiée par Intel Security (ex McAfee), avec le concours de la Cloud Security Alliance. Le sondage a été réalisé en juin 2015 par le cabinet Vanson Bourne auprès de 1200 décideurs IT et RSSI dans 8 pays (Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Brésil, Australie).
En France, 66 % des répondants disent avoir davantage confiance dans le Cloud qu’il y a un an. Ce taux est inférieur de 11 points à celui affiché par l’ensemble du panel. Ceci étant dit, seuls 15 % des professionnels français déclarent « avoir entièrement confiance dans les fournisseurs de Cloud public pour sécuriser leurs données sensibles », selon le rapport (Blue Skies Ahead ? The State of Cloud Adoption). Ils sont 34 % à le penser pour le Cloud privé. Plus préoccupant, 87 % des décideurs IT français disent avoir enregistré des incidents avec leur fournisseur Cloud, dont 23 % liés à une fuite de données.

De l’investissement pour limiter les incidents

Malgré les risques perçus, les entreprises françaises figurent parmi celles qui utilisent le plus grand nombre de services Cloud différents (48 services en moyenne par organisation, soit 5 de plus que la moyenne générale). Par ailleurs, 21 % des organisations en France déclarent consacrer une majorité de leur budget IT au Cloud. Et 65 % prévoient d’augmenter leurs investissements dans le Cloud.
Les domaines d’investissement potentiel les plus souvent cités pour les 12 mois à venir sont : la sécurité du Cloud (pour 80 % des répondants en France), le IaaS (78 %), le Paas (76 %), puis seulement le SaaS (57 %). En France toujours, 80 % des organisations (79 % dans le monde) prévoient d’investir dans des solutions de sécurité en tant que service. Dans ce domaine, la protection web devance les solutions de gestion des identités et des accès, le chiffrement et la protection anti-malware.

L’IT dans l’ombre des métiers

Seuls 39 % des répondants en France, 34 % dans le monde, pensent que leur équipe dirigeante mesure complètement les risques de sécurité qui pèsent sur les services Cloud. Et le Shadow IT (les services informatiques déployés sans contrôle de la DSI) renforce les différences de perception entre les métiers et l’IT.
Prêchant pour sa paroisse, Jim Reavis, président de la Cloud Security Alliance, estime que les fournisseurs de services Cloud et de sécurité devraient davantage sensibiliser les utilisateurs. « C’est à cette condition que nous pourrons bénéficier de tous les avantages du Cloud », a-t-il déclaré.

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser moi votre sentiment....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s